Festival Saga Dawa – Naissance du bouddha

Les festivités tenues lors du 4ème mois sont multiples et varient d’une région à l’autre. Elles sont principalement sur 4 évènements en rapport avec le 4ème mois:

Le début des moissons, la naissance du bouddha, son éveil et sa mort.

Signification

Le Vesak se déroule durant les 3 jours de pleine lune du 4ème mois. Le Vesak est d’origine indienne, c’est un mot qui vient du sanskrit  » Vaïchaka « , qui désigne le mois d’avril /mai, le mois des moissons.

Un petit peu comme la Pentecôte est venues se poser sur les fêtes des moissons dans de nombreux pays d’occidents, Vesak était à l’origine la fête des Moissons dans l’état de Penjab, qui est le grenier à riz de l’Inde.

Et puis, le Bouddhisme lui a donné une nouvelle signification, celle de la naissance , puis l’illumination de l’Eveil (la Boddhi), puis enfin l’extinction parfaite (parinirvana) du Bouddha historique (Sakyamuni).

On a souhaité progressivement les trois ensemble, peut-être pour économiser un peu les jours fériés, surtout dans les pays du Théravada ou Hinayana, le Petit Véhicule (Asie du sud-est).

Dans les pays du Grand Véhicule (Tibet, Kham, Amdo entre autres), on a souvent gardé des fêtes distinctes, à huit jours d’intervalle.
La naissance de Sakyamuni, 8ème jour du mois lunaire, reste donc un moment de célébration à part pour les tibétains.

De même, l’éveil et la mort du bouddha Sakyamuni sont célébrés le 15ème jour du 4ème mois.

Quelles sont les festivités ?

On dit qu’entreprendre un pèlerinage pendant le 4ème mois est très bénéfique car les effets de chaque acte de dévotion sont amplifiés. Le fameux pélerinage du mont Kailash a notamement lieu à cette période.

Le Vesak est généralement une grande fête de la famille où les gens se retrouvent ensemble, les trois générations parfois et ils sont là pour faire la fête.

Le jour comémmorant la naissance du bouddha Sakyamuni, de nombreuses offrandes au Bouddha sont réalisées et il y a parfois des processions.

Le 15ème jour commémore l’éveil et la mort du bouddha Sakyamuni. On rend hommage à Bouddha en observant un régime végétarien strict et en évitant d’abattre des animaux domestiques. Durant ce mois, on fait des offrandes, et la plupart des habitants se joignent aux circumbulations autours des lieux sacrés importants.

Dans chaque monastère, on récite des sutras et on présente des danses Cham, une forme de danse bouddhique très dynamique où les danseurs portent des masques et des costumes élaborés. On dit que, durant ce festival, le fidèle voit multiplier par 300 le nombre de mérites qu’il obtient; cela en incite plusieurs à faire don de grosses sommes d’argent aux monastères et aux mendiants.

Les lieux des festivités

Kangding, Sichuan

Le jour comémmorant la naissance du bouddha Sakyamuni, des festivités ont lieu au Paoma Shan à Kangding. De nombreux nomades viennent participer plantant leurs tentes blanche et bleues autour de la montagne. Ont lieu courses de chevaux et épreuves de lutte entre autres. Une foire se tient dans la ville durant une dizaine de jours.

Mont Kailash, Tibet

Le Début du 4ème mois est idéal pour le pélerinage du mont Kailash. Les nomades plantent leurs tentes dans les alentours. L’anniversaire de l’éveil du bouddha Sakyamuni, 15ème jour du 4ème mois, est particulièrement spectaculaire.

Au lieu-dit de Tarboche, on change en l’honneur de l’illumination du Bouddha Sakyamuni le grand mât de prière. Les pélerins entourent le nouveau mât de drapeaux de prière et de fourrures et recoivent les morceaux sacrés de l’ancien mât.

L’importance du lieu est liée à la sainteté du cimetière tout proche de Drachom Ngagye durtro, connu pour avoir été béni par Guru Rinpoche. Ce lieu-dit situé au début du Kora (le chemin pérégrinal qui fait le tour du Mont Kailash).