Festival des courses de chevaux – Yushu

Signification

Moins important que celui de Litang, le festival de Yushu a généralement lieu la dernière semaine d’août.

De nombreux tibétains ayant gardé leur mode de vie nomade se regroupent occasionnellement. C’est pour eux une nécessité et un plaisir social aussi bien qu’économique.On choisit en général la fin juillet début août pour ses réunions, quand le climat est au meilleur et que les fleurs éclosent.

Elles ont pour but de permettre aux gens de rencontrer leurs proches et familles éloignés ainsi que de faire de nouvelles connaissances.

Les Tibétains disent parfois: «Pour les jeunes, ce festival est le meilleur moment pour faire des rencontres et commencer une histoire d’amour». Les enfants éloignés de leurs parents par leur vie à la ville ou au monastère, y passent un moment intense de partage et de convivialité.

C’est l’occasion de vendre sa production (art, viande, légume, beurre…) et de se procurer ce dont on aura besoin pour passer l’hiver suivant avec l’argent récolté.

Quelles sont les festivités ?

Comme celui de Litang, le coeur de ce festival sont les courses de chevaux. En marges de ces dernières ont lieux danses, chants, jeux populaires et grandes foires d’animaux et d’objets en tous genres.